Céréales (blé, orge)

rye-918965_1920La terre aride du Magne et les petites propriétés n’étaient pas  propices à la culture extensive de céréales dans la région. La production de céréales ne suffisait pas aux besoins des communautés locales. Les habitants s’occupaient surtout de la culture d’orge et de maïs et moins de la production de blé.Dans les zones du Magne externe, le sol et les conditions de production étaient plus favorables pour la culture de céréales, mais les quantités étaient insuffisantes pour le commerce.Le sol fertile de la région de Sminos, dû principalement à la rivière, a favorisé la culture des céréales dans la région. L’existence de moulins à eau, à côté de la rivière confirme la culture de céréales. Dans la communauté locale de Melissa, fonctionnait une trieuse manuelle pour le triage des céréales selon la taille et les impuretés du fruit.La grosse demande de céréales dans la région a rendu les Maniotes plus inventifs afin d’augmenter la production. Les résidents du Magne Interne se sont adonnés à la création de terrasses (pezoules), constructions typiques de la région.

cereals-163312_1920La première élaboration des céréales se faisait sur des aires de battage, construits, d’ habitude, près des agglomérations. L’espace choisi pour le battage était ouvert et ensoleillé afin de profiter du vent d’été dans le vannage du blé.Pour le battage on utilisait des animaux domestiques, mais, selon des références, les femmes Maniotes battaient elles-mêmes le blé.Pour produire des farines les Maniotes disposaient des moulins, surtout des moulins à eau  qui dominaient à la production «pré-industrielle» au Magne. Cependant, dans la région il y avait aussi des moulins à vent (à Gerolimenas, à Vathia, à Spira) et de moulins à eau de mer (19ème siècle, à Gythio). Bien sûr, le broyage des céréales se faisait aussi à la maison, avec des moulins manuels traditionnels.