Areopolis

flâner sur le chemin de la tradition et de l’histoire …

Description du parcours

5γ ΑΡΕΟΠΟΛΗ-2Le chemin à l’intérieur de la ville historique commence de la place principale où se trouve la statue du dirigeant de la Révolution de 1821, au Magne, Petrobey Mavromichalis. Nous suivons le chemin pavé qui mène sur la Place du 17 Mars 1821, à côté de l’église des Archanges avec les motifs en relief. Nous retournons à la place principale après une courte escale dans l’un des cafés pittoresques et nous suivons la rue parallèle au pavé qui mène au  Musée Pikoulakis. Le musée abrite l’exposition permanente intitulée «Histoires de foi religieuse au Magne » et rejoint le Réseau  des musées du Magne. A une courte distance du musée Pikoulakis se trouve l’église de Panagia Georgianiki, église de la famille Mavromichalis. De retour sur la place, le visiteur a l’occasion de visiter le Musée  de l’Équitation situé dans un espace privé à côté du bâtiment de la Bibliothèque publique d’Areopolis. A courte distance d’Areopolis, à Xifarianika, se dresse le monastère  de tous les Saints, construit par la famille Xifariani, dont les membres s’y réunissent chaque année pour célébrer la fête des saints.

 

Instructions pour les visiteurs

Areopolis est une destination pour toutes les saisons puisque la région conserve la  couleur locale et les traits de l’architecture traditionnelle. Elle attire de nombreux visiteurs surtout pendant les mois d’été et les jours de festivités (du 15 au 17 mars) où on commémore le soulèvement contre l’Empire ottoman. Particulièrement remarquable est l’exposition abritée à l’intérieur de la tour Pikoulakis qui peut être visitée toute  l’année (du mardi au dimanche de 8.30h. à 15.00 h.)

Loisirs

Les visiteurs ont la possibilité de flâner dans les rues pavées qui s’étendent sous l’ombre imposante des tours, goûter aux saveurs locales dans une des petites tavernes pittoresques. La jouissance de café en bavardant avec les habitants dans les cafés des chemins pavés, pleins de vie, en particulier les nuits d’été, est une expérience unique. Ceux qui veulent prolonger leur visite, ils n’ont qu’à choisir un des hôtels-boutiques pittoresques en pierre qui surplombent la mer et qui sont construits selon l’architecture du Magne. Ne manquez pas de visiter le village  Spili sur la bordure ouest d’Areopolis d’où l’on peut apprécier le plus beau coucher de soleil en contemplant le golfe de Messénie.

Construit sur un plateau rocheux surplombant le golfe de Messénie, Areopolis, a été le siège de la famille Mavromichalis. Patrie des héros et des combattants de la lutte de l’Ιndépendance aura son nom du dieu de la guerre, Mars (Aris, en grec). Au fil des années, Areopolis est  devenu un centre commercial important. Témoignage de la  puissance du passé, les tours et les demeures et, surtout, la demeure de la famille Mavromichalis à Limeni.

Point A –Statue de  Mavromichalis sur la place centrale

DSC_7932D’ après la légende, la famille historique Mavromichalis provient d’une sirène que Giorgis Mavromichalis a réussi à duper et à conquérir. Forte génération consoliderait vite sa domination dans la région. La famille payerait un impôt lourd, pendant la lutte pour l’Indépendance. Elle compterait soixante-neuf morts sur le champ de bataille, parmi eux, le pionnier et le commandant en chef de la lutte dans la Morée, Petrobey Mauromichalis dont la statue impressionnante domine sur la place centrale de la ville.

 

 

 

Point B – Double église

DSC_7914Les premiers pas conduisent le visiteur à la double église de la Vierge et de Saint Charalambos, sur la place Niarchakos avec des fresques de 1869 et un clocher de pierre en relief. Vous pouvez allumer une bougie et, visiter juste en face, une des plus anciennes épiceries de la région, qui garde son caractère traditionnel.

 

 

Point C – Eglise des Archanges

PW9A9151Construite au bout de la voie pavée centrale menant à la Place du 17 Mars 1821, l’église des Archanges se distingue par sa riche décoration en relief. Les fresques des saints martiaux sur le linteau de l’église et la représentation du zodiaque ont d’un intérêt particulier. Dans la cour de l’église, le 17 Mars  1821,  se sont réunis les combattants de la région, Petrobey Mavromichalis en tête, et ont déclaré la Révolution . De là, ils  sont partis à la conquête de Kalamata et ont fait jaillir l’étincelle du combat de la Morée.

 

 

 

 

Point C- Musée Pikoulakis

DSC_7878A l’intérieur d’une tour restaurée, à une courte distance de l’Église des Archanges est abritée l’exposition permanente intitulée «Histoires de Foi religieuse au Magne». L’exposition présente le cours de l’évolution du christianisme dans la péninsule du Magne avec un support de textes et de trouvailles archéologiques (livres religieux, inscriptions votives, objets usuels et ustensiles). A une courte distance du musée Pikoulakis se trouve l’église de Jean le Baptiste et de Panagia Georgianiki, l’église de la famille Mavromichalis avec une remarquable décoration en relief.

Point D – Limeni

IMG_0457L’histoire de la ville est liée à l’histoire de son port naturel. Limeni, siège des activités commerciales de la famille Mavromichalis, est construit dans une petite crique, le long de la route qui mène d’Aeropolis à Kalamata. Témoin de l’évolution et de l’importance  stratégique  de la région, le Palais de la famille Mavromichalis et le Syssitio, (mot qui signifie soupe populaire, en grec), la première demeure  de Petrobey Mavromichalis, construite en 1762, est  transformée aujourd’hui en hôtel.

 

Point E- Église de tous les Saints, Xifarianika

Il est également intéressant de visiter le monastère de tous les Saints, à Xifarianika, avec des fresques datant  de 1767.

Point F- Ruches de pierre

Le Magne a une longue histoire dans l’apiculture et la construction de ruches de pierre qui, il y a plus de 450 ans, sont dispersées à travers le Magne.