Dans les rues des héros

Sur les chemins de l’honneur

Itinéraire
Μνημεία εντός ΓυθείουNotre itinéraire commence à partir de Gythio en direction d’Areopolis. Premier arrêt, le village Germa, patrie des combattants de la guerre de Macédoine, Ilias Chinakos et Nikolaos Tsotakos. Prochain arrêt, Areopolis. Sur la place publique se dresse la statue de Petrobey Mavromichalis, qui a ouvert parmi les premiers la voie  à la Révolution. D’Areopolis nous continuons vers Gerolimenas et nous  suivons les indications pour Diros. La route se termine à la plage de Diros où la statue de la femme Maniote accueille les visiteurs. Nous revenons sur la grande route et nous suivons le chemin vers Koita. Notre itinéraire se termine à la statue du héros du Front de la guerre en Albanie, Constantinos Davakis, à l’entrée du village Kechrianika .

Les descendants des combattants de la liberté ne cessent d’honorer la mémoire de leurs ancêtres. En mars, (du 17 au 20) vous pouvez suivre les célébrations de l’éclatement de la Révolution  de 1821, à Areopolis. En été, le dernier week-end de juin, vous aurez l’occasion de suivre les célébrations à Diros, en l’honneur de la femme Maniοte et, le 31 août, les célébrations à  Polyaravos, en commémoration des femmes Maniotes héroïques.

La représentation du serment des chefs militaires, pendant les célébrations du 17 au 20 mars, et la représentation du refoulement de  l’armée turco- égyptienne, pendant les célébrations en l’honneur de la femme Maniοte héroïque, évoquent le passé glorieux du Magne.

Informations de loisirs

Suivez le chemin qui vous ramènera à l’époque des héros. Évadez-vous vers les plages de Limeni, d’Itylo et de Gerolimenas. Les saveurs de la terre du Magne vous accompagnent dans chaque pas. Tartes, herbes, viandes, salaisons et fruits de mer cuits avec de l’huile pressée sur la pierre du Magne, miel et «lalanguites ». Goûtez aux lupins qui accompagnaient toujours le repas frugal des habitants indomptables.

A chaque pas, le visiteur de ce lieu héroïque, rencontrera des monuments dédiés à la mémoire de ceux qui étaient présents volontiers à l’appel de la patrie dans toutes les luttes. Des mouvements avant la Révolution et la lutte de l’Indépendance, jusqu’aux Guerres Balkaniques  et le Front de 1940.

Volontaires et conscrits dans la voie du sacrifice et de l’honneur, restent vifs exemples pour les plus jeunes … Toute Grèce est trempée de sang des Maniotes. Phrase typique du devoir de celui qui est originaire  du Magne : « Si tu es originaire du Magne, ton origine, même, t’oblige à être à la fois: courageux, franc et honnête.»

Point d’intérêt A

Statue de Petrobey Mavromichalis à Areopolis

DSC_7932Né en 1765, Petros Mauromichalis, connu sous le nom de Petrobey, descendant de la famille historique, dernier souverain du Magne, a joué un rôle décisif dans la guerre de l’Indépendance. Chef du Magne ouvrirait la Révolution, le 17 Mars1821, à Areopolis et entrerait le premier  dans la ville libérée de Kalamata. Il a excellé dans le champ de bataille, tout en acquérant de hautes fonctions politiques.

Ne manquez pas de visiter le palais de la famille Mavromichalis au port.

 

 

 

Point d’intérêt B

Statue de la femme Maniote à Diros

DSC_7964Faucille à la main, d’un regard imposant, face à la mer, la femme Maniote  monte la garde aujourd’hui comme alors,en juin 1826. Quand les troupes d’Ibrahim ont tenté de débarquer à Diros, dans une tentative de piéger les hommes qui se battaient dans les fortifications de Verga. Mais ils ont rencontré la résistance des femmes déterminées qui se sont précipitées pour repousser l’attaque, avec leurs seules armes, les faucilles et les pierres de leur terre. En effet, la mer de Diros, dans laquelle elles ont jeté les cadavres de turcs et d’égyptiens, on l’a appelée «Mafrovythos».

 

 

 

Point d’intérêt C.
Statue du colonel Constantinos Davakis à Kechrianika, le Magne

DSC_8313Le héros du front albanais. Avec le déclenchement de la guerre il se trouvera à l’avant-garde. Chef de la 51e Constitution, qui avait son siège à Eptahori, dans la montagne de Pinde, repousserait les attaques successives de la division d’élite alpine Tzoulia. En décembre de 1942, il serait arrêté, entre autres officiers, suspect de résistance. Ils ont été tués pendant leur transport vers l’Italie quand  leur navire a été torpillé par un sous-marin des Αlliés.

 

 

 

 

Point d’intérêt D.

Monument des combattants de la Lutte macédonienne -Germa

DSC_7750Dans le village Germa, près d’Itilo, dans l’enceinte de l’église de Saint Nicolas, nous trouvons les bustes des héros de la lutte macédonienne, Ilias Chionakos (capitaine Lias) et Nicolaos Tsotakos (capitaine Germas). Officiers de l’armée grecque, se sont distingués dans les combats contre les guérillas et les détachements turcs. Dans la bataille de Losnitsa, le capitaine Lias s’est blessé au genou et a été capturé tandis que le capitaine Germas a été tué.

 

 

 

 

Point d’intérêt  E

Monument aux aviateurs morts, Gythio

DSC_8428Sur la place, près du Jardin Municipal, à l’emplacement Perivolaki, se dresse un monument dédié aux aviateurs Laconiens tombés qui ont  honoré de leur sacrifice héroïque, leur pays d’origine, le  Magne.