Exposition permanente

Comment les habitants se sont-ils adaptés à la terre dure du  Magne et ont apprivoisé en leur faveur la pierre abondante? Par quels moyens étaient-ils capables de produire des produits locaux?

Quelles raisons les ont-elles conduits à la construction de monuments architecturaux tels que l’École de jeunes filles, les phares ou les tours du Magne?

Quelles sont les endroits distingués pour les habitants et pourquoi?

Quels sont les monuments les plus importants du Magne? Qu’est-ce que le visiteur peut faire ou voir ici?

Les Maniotes dans leur effort de s’assurer de quoi vivre, ont exploité le paysage rocheux pour développer l’économie rurale (secteur primaire).

Cependant, avec la création du Nouvel État Grec et dans une période de grands changements sociaux et économiques, la ville de Gythio avec son port devient le centre de l’activité commerciale de Laconie et un grand nombre de Maniotes s’occupent de l’artisanat (secteur secondaire). En même temps, on ressent la nécessité d’éduquer les jeunes. Symbole de cette période c’est l’École de jeunes filles à Gythio, érigée en 1896.

Dans les années 1970, l’État grec reconnaît l’unicité de l’architecture et du paysage naturel du Magne et soutient la pratique du développement touristique de la région. On restaure le village de Vathia qui se révèle un musée vivant, on fait promouvoir des attractions touristiques telles que Gerolimenas, Areopolis et la partie terrestre de la Cave de Diros. Aujourd’ hui, beaucoup de résidents s’occupent de l’industrie du tourisme (secteur tertiaire).