Tours de fortification et maisons-tours

Ombres en pierre gardiens du passé

Itinéraire

Le village de Kita, appelé aussi « polypyrgou » situé à 20 km d’Areopolis, est l’un des villages les plus anciens et les plus historiques de la région et le point de départ de notre voyage.  A 13 kilomètres de Kita, nous arrivons à Vathia, le village typique  de l’architecture traditionnelle du Magne. Nous revenons sur la route principale et à la hauteur du village Alika nous suivons la route côtière en direction de Gythio. Nous faisons un arrêt  à Laya avec les tours fortifiées des familles Koutsilieris et Vouyiouklakis et nous suivons la route provinciale de Chosiario à Gerolimenas. A 20 km, nous arrivons à Flomohori, l’un des villages les plus pittoresques du Magne, où nous sommes accueillis par les tours, comme celles de Tsilivakos et de Panteleakos. Nous continuons vers Gythio et nous suivons la route provinciale Gythio –Myrsini vers Pilala où se trouve la maison-tour (pyrgospito) de Hatzakos. Arrêt final de notre itinéraire est la tour de  Venetsanakis à Kastania, au bout de 15 kilomètres, sur la route provinciale Kardamyli-Kokkina Louria.

Informations pour le visiteur

5γ-ΠΥΡΓΟΣ ΤΖΑΝΕΤΑΚΗLes tours de la région sont fermées, dans leur majorité, et on ne peut pas les visiter, sauf celles qui ont été rénovées et fonctionnent comme chambres d’hôtes. Le visiteur rencontre plusieurs tours dans les villages du Magne Intérieur à une courte distance de l’autoroute. On peut citer les villages  Stavri, Kounos, Drys etc. La Tour de Venetsanakis à Kastania peut être visitée sur demande tandis que les événements qui ont lieu chaque année fin août pour l’anniversaire de la bataille de 1780 (Venetsanakeia) sont une belle occasion de visiter la tour.

Informations de loisirs

Pendant l’itinéraire de Kita à Vathia vous pouvez faire de petits arrêts et profiter des plages pittoresques. Pour votre séjour, vous pouvez choisir une des auberges traditionnelles qui préservent la couleur particulière de l’architecture locale. Vivez la magie de la pierre et d’un bleu profond et contemplez la mer depuis les remparts des tours …

La plupart des tours se construisent au Magne pendant la période 1770-1850. Les premiers exemples de cette architecture défensive se caractérisent par la simplicité de structure et de fonction. Ce sont des structures verticales construites avec des rochers et des pierres sèches. Au fil du temps, apparaissent des formes plus complexes qui combinent défense et habitation, comme les pyrgospita (maisons-tours) et les complexes fortifiés, le siège de puissantes familles locales. Beaucoup de tours subsistent dont plusieurs transformées en logements traditionnels.

Un point d’intérêt

Kita

DSC_8286Le village est considéré comme le berceau des familles puissantes de la région, qui sont caractérisées dans les textes comme «megalogennites» ou «soilides» par opposition aux familles les plus faibles, «achamnomeri» ou «famegi». Les tours servaient de frontières à l’intérieur du village entre ces familles fortes. Outre les tours, les visiteurs auront l’occasion d’admirer les reliefs de pierre qui ornent la maison de Kalapothos Liberis, l’un des plus célèbres maçons qui utilisaient les pierres de la région, et qu’on appelait «petromastores».

Point d’intérêt B

Vathia

DSC_8181Le village de Vathia se compose d’un complexe de 150 maisons environ, de tours et d’églises, situé sur une colline. Il y a des textes de référence à ce village depuis le milieu du 16ème siècle, tandis que son apogée est placée au début du 19ème siècle. En errant dans les rues pavées à l’ombre des tours imposantes, on éprouve une sensation différente, en se transportant dans une autre époque. Le village de Vathia est considéré comme modèle architectural qu’on étudie dans les universités à travers le monde.

 

Point d’intérêt C

Laya

DSC_8181Un des villages les plus caractéristiques du Magne qui se distingue par ses tours martiales penchées qui appartiennent à de puissantes familles, et par de nombreuses églises dédiées à des saints patrons des familles  du Magne. Sur la place du village, il y a l’église de la Vierge et, à proximité, le buste du héros des îles Imia, Panagiotis Vlachakos. A une courte distance du village, les visiteurs peuvent admirer la vue sur la vallée et les murettes, «pezoules», qui ont servi à l’exploitation des terres cultivables rares.

 

Point d’intérêt D

Flomohori

DSC_8159Sur la place de ce village pittoresque, on peut rencontrer les silhouettes caractéristiques des vieillards. Ils sont toujours prêts à commencer une conversation, accueillir l’étranger, dérouler ses souvenirs. Ils racontent des histoires transmises de génération en génération de sorte que le visiteur voyage à une autre époque. Toile de fond,  les tours datant du 17e au 18e siècle, dont les plus connus sont celles de Panteleakis et de Tsilivakos.

 

 

 

 

Point d’intérêt E

Maison-tour de Hatzakou-Pilala

PW9A8820La maison- tour sert à protéger et à loger. Tout en gardant l’architecture de fortification comprend un espace pour l’hébergement de la famille et un ensemble de bâtiments auxiliaires.

 

 

 

 

 

 

Point d’intérêt F
Tour Venetsanaki à Kastania
DSC_9340Sminos, un vrai nid d’aigle dans le village montagneux de Kastania, est notre dernière étape vers le monastère de Giatrissa. Une ruelle étroite en dehors du village conduit le visiteur sur la lourde, double porte de la Tour Venetsanaki, famille puissante d’où venaient les chefs de la région. Ici, dans l’ombre de la pierre, a vécu Théodoros Kolokotronis, dans cette tour qui était un refuge pour les combattants persécutés. En 1780, la tour serait occupée par les Ottomans après douze jours de siège dur.