Sel (dit afralato)

Le sel du Magne est réputé pour son arôme marin. La principale raison qui a imposé au Magne l’utilisation de sel était la nécessité de la conservation des aliments vu que dans le passé il n’y avait pas d’autres conservateurs. En même temps, la production de sel assurait un revenu supplémentaire au revenu provenant de l’agriculture et de l’élevage.

Par le processus de salaison les Maniotes réussissaient à garder intacts les aliments tels que le porc (siglino), les poissons (chapsi) et les cailles. Dans le sel ils préservaient, aussi, les œufs de cailles et d’autres volailles, les olives, le fromage et le levain.

Les marais salants  appartenant à la Municipalité du Magne Oriental se trouvent surtout dans le Magne Intérieur (dit Aposkieri, tandis qu’un plus petit nombre  de marais salants se trouvent dans le Magne Intérieur dit Prosiliaki). Les principales raisons qui ont favorisé la production de sel sont le climat, la géomorphologie et la constitution du sol  des zones côtières.

La culture de sel a prospéré à la fin du 19e jusqu’ au début du 20e siècle où on a une forte croissance démographique. La grosse demande de sel a poussé de plus en plus d’habitants à s’occuper de la production et de la diffusion. A cette époque, le sel, entre autres produits, est  un monopole d’Etat et un revenu national important. Les citoyens pouvaient légalement obtenir du sel provenant de grands marais salants (Missolonghi, Attique, Lamia etc.) et seulement dans des stations spéciales. Le sel était transporté de Missolonghi en bateau.  De là, la population locale lui a donné son nom, karavalatso, pour le distinguer du sel du Magne qu’on appelait afralatso.

A l’époque, la production et le commerce de sel était une activité illégale et clandestine. Selon des témoignages d’habitants, les gendarmes ont souvent détruit les marais salants  en versant  du pétrole sur les rochers. Les producteurs de sel recélaient leurs marais salants par les commis de l’État en employant le mot «connaissance» pour le mot afralatso.

Saviez-vous que …

Le sel est un conservateur alimentaire naturel qui contient plus de 91 minéraux et une source d’oligo-éléments essentiels pour le bon fonctionnement de l’organisme!

A l’époque romaine le sel précieux (sal) faisait partie de l’indemnité des soldats, et plus précisément, des légionnaires de l’Empire romain.

Le mot anglais salaire provient du mot sel. Le sel avait une si grande valeur, qu’on  l’utilisait dans les échanges.

Selon les Grecs anciens le sel symbolise l’amitié et la solidarité.

Dans le Nouveau Testament on lit: «Vous êtes le sel de la terre».

alati alation < (diminutif), grec ancien alas <als

Expressions et proverbes

«Ne jette pas de sel dans ma blessure» nous disons à quelqu’un qui nous rappelle de moments désagréables.

«Accord du Sel» phrase typique pour l’amitié continue et éternelle entre les citoyens et les États.

«Nous avons mangé du pain et du sel ensemble » expression utilisée pour décrire une relation d’amitié profonde.

«Ne mets pas de sel dans le plat d’un autre» pour dire à quelqu’un de ne pas se mêler aux affaires d’autrui.

«Colonne de sel» expression utilisée pour décrire quelqu’un qui est resté complètement immobile de surprise ou d’étonnement. C’est une phrase prise dans la Bible qui décrit la femme de Lot transformée en colonne de sel quand elle s’ est retournée pour voir Sodome en feu.

04/04/2019